Interviews/Rap

L’Or Noir (Sëar Lui-Même, Pand’or, Keenan) – Interview

lornoir

Dans le cadre de la soirée organisée à La Dynamo (Toulouse) par NRS Prod en coproduction avec CMF Prod le samedi 2 mars, nous sommes allés à la rencontre des MC’s Sëar Lui-Même et Camélia Pand’or, ainsi que de Keenan qui gère le label L’or Noir. Un grand merci à ces trois là ainsi qu’à Pedro de nous avoir offert cette possibilité.

L’interview débute avec Sëar pour ensuite aller vers L’or Noir en passant par Pand’Or. Bonne lecture !

pand'or sear

Tout d’abord, si tu devais te présenter en quelques mots pour nos lecteurs tu dirais quoi ?

Sëar : Rappeur sarcellois.

On voulait savoir d’où vient ton blaze Sëar Lui-Même ?

D’une équipe de graffeurs, de tagueurs. On avait tous les mêmes lettres mais pas dans le même ordre, j’ai hérité de Sëar et je l’ai gardé jusqu’à aujourd’hui.

Tu viens de sortir ton EP Big Punchliner, qui porte bien son nom puisque tu apparais très technique sur chacun des morceaux. Est-ce-que tu peux nous parler un peu de ce projet que tu es venu défendre ce soir ?

Ouais ! Je l’ai fait cool, je l’ai élaboré avec tous les mecs que t’as vu ce soir, Flev etc. Les feats se sont fait au feeling. Une fois qu’on a eu un bon tas de morceaux, on a définit avec Keenan ceux qu’on voulait mettre à l’intérieur. Une fois que c’était fait, on a annoncé le truc. Ça s’est fait super naturellement, super vite en fait. On a fait ça au feeling, les morceaux pareil. On a regroupé les morceaux qu’on kiffait, et voilà. Il y a aussi des trucs comme Big Punchliner 2 que j’ai fait spécialement pour ça, mais à part ça, on avait plusieurs morceaux. Vu qu’il y avait aussi Big Punchliner 1, il nous semblait logique de donner ce titre-là à l’EP. 

On a entendu dire que cet EP ça annonçait la sortie d’un album derrière. Tu as vraiment un projet d’album qui arrive ?

Ouais, d’abord il y a un projet qui s’appelle Histoires sans fin, c’est que des storytellings un peu comme « Leçon de piano » sur Big Punchliner. Et après l’album.

Tu sais à peu près quand ça va sortir, ou c’est juste en préparation pour le moment ?

C’est en préparation. Et puis tu vois on est indé, moi j’aime pas trop donner de dates que je pourrai pas respecter. Je te donne une date sûre au moment opportun, ça sert à rien que je t’en donne une maintenant… On a pas fini, je sais même pas encore qui je vais inviter.

Sinon, Histoires sans fin est fini mais on sait pas encore la date non plus.

J’ai vu que c’est toi qui a dessiné la pochette de Big Punchliner, tu viens du dessin à la base ?

Ouais, je dessinais à la base. J’ai voulu faire mon truc tout seul, Keenan m’a encore une fois encouragé à faire des trucs. On s’est dit «vient on fait la pochette pour montrer un peu ce que je fais », et on l’a fait !

sear-lui-meme-big-punchliner

C’est un peu orienté manga aussi !

Un peu des deux en fait, j’aime bien mélanger les trucs occidentaux et asiatiques, le style américain et le style japonais. Après le style belge tout ça, ça va pas trop avec ce que je fais.

Toi qui rappe depuis une vingtaine d’années, et qui reste à l’heure actuelle un des rares rappeurs des 90’s a être encore hyperactif aujourd’hui, quels conseils tu pourrais donner à un jeune MC, par exemple, qui se lance ?

Je sais pas quels conseils je peux donner à quelqu’un, déjà que j’essaie moi-même de faire mon truc tu vois. Tu sais, il y a des mecs qui sont plus jeunes ou plus vieux que moi et qui rappent sûrement mieux que moi, donc après donner un conseil à quelqu’un… Fais ce que t’as envie, essaie de le faire le mieux possible. Mets-y du cœur et je pense que c’est suffisant.

Après, être entendu ou pas entendu ça dépend pas toujours de nous, ça dépend de ce que les gens ont envie d’entendre. Tout ce que je peux dire c’est : fais ça au maximum et le mieux possible … Je le dis à n’importe qui, il n’y a pas spécialement de vieux ou de jeunes rappeurs. Voilà un gars qui me dit ça, je lui dis fais ce que tu peux, dans tout, dans n’importe quoi, pas forcément dans le rap !

Un question un peu bizarre, un peu atypique : est-ce qu’un jour tu donneras à ton public les paroles de Big Punchliner ? Parce que tu demandes pas mal qu’on te back sur scène, mais est-ce que tu penses que les ¾ des gens qui t’écoutent sont capables de ressortir tes paroles ?

Ouais, c’est ce que je vois souvent ! Ils peuvent le faire. Après je sais pas, il y a des gens qui les retiennent, d’autres qui les retiennent pas. Il y a des musiques beaucoup plus simples que j’ai du mal à retenir ! Après, est ce que je donnerai les paroles ? Ouais pourquoi pas ! C’est pas la formule de Coca Cola tu vois, c’est des paroles, si les mecs ils les veulent vraiment je leur donne, pas de problème. 

Là je vais parler un peu de avant, tu es revenu en 2010 avec le titre qui t’a fait repartir, « Boom Back », où tu es sur la mixtape Time Bomb de Dj Sek. Qu’est ce qu’il s’est passé avant ça ? En 2005 justement tu avais annoncé une sortie d’album et finalement ça s’est pas goupillé, est-ce-que tu peux nous en parler ?

Des problèmes personnels, des problèmes avec les gens avec qui je faisais l’album, plein de petites couilles qui au fur et a mesure ont fait que c’est pas sorti. Et puis franchement je regrette pas.

Qu’est ce qui t’a amené à revenir en 2010 ?Ben rien, j’avais envie de refaire des morceaux, j’ai recommencé. Après que ça prenne ou que ça prenne pas comme je t’ai dit, c’est pas toi qui décide. J’ai pas fait en me disant « putain les gens vont les écouter », je les ai fait et les gens ont écouté, c’est super !

On va basculer sur la partie L’or Noir. On a vu que depuis quelques temps vous vous êtes rapprochés Camélia et toi, on voulait savoir comment s’est fait cette connexion et comment vous en avez été amenés à vous côtoyer ?

Pand’or : C’était sur le clip de Corde Raide. En juin 2011 je crois.. je sais plus. 2011-2012 euh… On est en 2013 là ? Tu vois c’est un délire (rires). Et voilà on parlait, tout le monde parlait ensemble. Et puis moi je le connaissais de 1 Bario 5 S’Pry que j’écoutais, enfin, c’était dans mes playlist vu que j’écoutais de tout en rap français. Et je savais qu’il était du 95 et moi aussi je suis du 95 donc je le connaissais. Et après on s’est bien entendus, je crois qu’on s’est revus, je sais pas trop comment, mais dans l’esprit soirée rap, tout le monde se croise tout le temps, et voilà.

Du coup vous allez faire un projet ensemble ?

Ben pourquoi pas ! Comme on est chacun sur des trucs c’est pas quelque chose que j’envisage moi maintenant mais après c’est prévu dans.. cette année même..c’est sûr ! (rires)

C’est quoi tes projets personnels à venir là ?

Là je vais enfin sortir un premier projet gratuit, qui s’appelle Dans ma boite et c’est un 8 titres. Il devait sortir il y a pas mal de temps, mais bon c’est la vie, il sort quand il sort et puis c’est comme ça. Je le balance gratuitement. Après tu vois, il y a des gens qui sont patients, ils sont là, ils te soutiennent. Et pour d’autres personnes, c’est quand même grave qu’attendre la sortie d’un projet gratuit soit si important dans leur vie. Donc ceux qui sont là tant mieux, et les autres tant pis. Mais eux ils l’écouteront quand même je le sais ! (rires) Parce que tu vois c’est comme ça les gens maintenant.
Bref, ça va sortir normalement lundi, au plus tard mardi (le projet est sorti le vendredi 8 mars, en téléchargement gratuit ici, ndlr). Non mais c’est sûr ! Et après j’ai un EP 9 titres, qui est un projet plus sérieux dans la façon dont je l’ai travaillé, au niveau des thèmes, du choix des prods et du temps que j’ai mis à exécuter les morceaux. C’est Le cul entre deux 16 et c’est produit par Flev. Et ça sortira… quand ça sortira (rires).

Pochette Dans ma boite

Une question qu’on t’a sûrement posée pas mal de fois : comment tu vis le fait d’être une femme dans le hip hop à l’heure actuelle ? Dans un milieu majoritairement peuplé d’hommes.

Franchement moi j’ai eu de la chance peut-être. Je sais pas comment ça a été pour les autres, mais moi j’ai été plutôt bien accueillie. J’ai pas eu l’impression que ça jouait. Si, au contraire, c’était un atout en fait. Voilà, c’était plus un atout qu’autre chose. Et je suis validée entre guillemets par les anciens, enfin en tout cas par des anciens qui pour moi sont des gens respectables et respectés, et que je respecte. Sëar bien sûr, mais aussi des mecs de la Scred par exemple, pour moi la Scred c’est ce que j’écoutais il y a très longtemps. Je me suis dit que si ces gens là me validaient c’est peut être que j’avais un truc, et que le fait d’être une meuf ça comptait vraiment pas. Ça a jamais été remis en jeu.. Si parfois à cause des Rap Contenders. Mais si j’avais pas fait les RC, on en parlerait même pas de ça. Après t’as toujours des cons beaufs misogynes, mais bon ils sont cons beaufs et misogynes tu vois.

Sëar : 3 qualités.

Pand’or : Voilà. (rires)

Ça t’a déçu d’être décriée après les RC ?

Pand’or : Non, la seule chose qui m’a dégoûté c’est d’avoir oublié mon texte contre Jazzy Bazz… C’est tout.

On voulait basculer sur l’or Noir, présentez nous un peu votre collectif.

Keenan : A la base c’est d’abord un label, avant d’être un collectif. Il se trouve que par la force des choses, tout le monde s’entend bien, donc oui y’a un côté collectif. Mais vraiment à la base c’est un label, c’est-à-dire que demain il peut y avoir un artiste avec qui on va travailler, qui va peut être pas connaître ni Camélia ni Sëar, ils vont peut être pas avoir d’affinité, et bien on travaillera avec lui comme tout label travaille. Maintenant c’est clair que le fait que tout le monde s’entende c’est une richesse, ça met une bonne ambiance quand on se déplace par exemple ici. Quand on était à Montreux, à Dunkerque, on y va tous ensemble et on rigole. 

Et pour moi le but c’est ça : que les artistes avec qui on travaille puissent en vivre mais pas forcément le ressentir comme un taff. Ils en vivent en s’amusant, c’est le but du jeu. Et en faisant de la bonne musique.

Comment ce label s’est monté, ça s’est passé comment au tout début ? Et ça date de quand ? 

Il y a eu une première période pour un premier maxi de Sëar. Après la musique m’a un peu gavé, donc je suis parti faire des études de marketing. Je savais pas si j’allais m’en resservir dans la musique ou quoi, mais c’est un truc que j’aime bien. Après j’avais un peu d’argent de côté, et je me suis dit « qu’est-ce-que je vais faire de toute cette oseille ? » (rires). Le pire c’est que c’est vrai, mais c’était pas « toute » cette oseille. Et il se trouve qu’une de mes meilleures amies est Hélène de « Les Nubians », un groupe franco-camerounais qui a bien marché aux Etats-Unis et qui a eu un disque d’or notamment. On s’était plus ou moins perdus de vue, et au bout d’un moment on s’est recontactés. Je lui ai dit « voilà moi j’ai un peu de cash, j’aimerai bien faire un projet est-ce que ça vous dit ? », et elles m’ont dit ok. On a fait une sorte de best of des Nubians. Je l’ai sorti, ça s’est bien passé. Après j’ai enchaîné avec une mixtape sur Fabe. Ensuite il se trouve que je côtoyais plus ou moins Dj Sek de Time Bomb, et pareil j’ai proposé de faire un truc ensemble. De fil en aiguille, il a proposé à DJ Mars de faire un autre projet qui s’est appelé « L’homme que l’on nomme Dj Sek ». Le projet réunissant les 2 précédents s’est appelé « Time bomb terre promise des MC’s ».

Quand on a fait l’écoute du projet il y a des gens qui sont venus, on a fait une écoute publique, et parmi eux il y avait Nekfeu, Hologram Lo’ et Alpha Wann. A un moment on leur a dit que s’ils voulaient rapper il rappaient, et il se trouve qu’ils le faisaient super bien. On est restés en contact et moi de temps en temps je voyais qu’ils faisaient des scènes donc j’allais les voir. Et 3 ou 4 ans après, ils me disent qu’ils ont un projet qui est prêt (« La Source », ndlr). Ils cherchaient une distrib’. Ils étaient ok pour qu’on le fasse ensemble. Et voilà, il se trouve que ça a bien marché ! Ça leur a permis de signer en major en licence. C’est-à-dire qu’à l’époque où on a travaillé ensemble, ils étaient déjà indépendants, ils géraient le maximum de choses sur le projet.

Pareil j’ai travaillé sur le projet de Deen Burbigo, et entre temps j’avais déjà repéré Camélia, avant les RC. J’aimais bien sont côté un peu rentre-dedans, son écriture. Avec Sëar on a toujours bossé ensemble donc pour moi c’était l’évidence, je lui disais « si t’as un truc à faire écouter, balance ». Ah ouais et la même année où on a sorti La Source, on a aussi sorti « S’il ne doit en rester qu’un.. » de Seär. Pareil ça a été bien accueilli. Et on a vu qu’au fur et à mesure il avait vraiment une bonne fan-base.

Quand j’ai rencontré Camélia je trouvais qu’elle avait vraiment quelque chose ! Elle était réservée, mais déterminée. Et j’avais vu qu’une fois elle faisait un concert dans un café, c’est elle qui l’avait monté avec quelqu’un d’autre. Je me suis dit la meuf non seulement elle a du talent, elle est très bien, elle est déterminée, mais en plus elle fait son truc elle-même, malgré le fait qu’elle est timide. C’était une petite salle de 80 personnes, et c’était blindé. Ça m’a confirmé le fait qu’elle avait du talent. Ensuite j’ai vu les RC, j’ai mis ça sur le compte de sa timidité. Et à la limite ça m’a encore plus convaincu de travailler avec elle, je me suis dit que la meuf est timide mais malgré ça, elle va aux RC, qui est vraiment le truc où tu peux te faire allumer en terme d’image. Elle y va, tu vois. J’aurai pu me dire elle est grillée, mais par rapport à certains qui arrivent pas à faire le pont après les RC, elle sait vraiment rapper, faire des morceaux, écrire. Le point commun qu’il y a aussi avec Sëar c’est ça : savoir réellement rapper, écrire des morceaux. Ils ont une écriture je pense intelligente, et en même temps technique. Ils ont le fond et la forme. Si y’a un point commun dans tout ce que j’ai sorti avec L’Or Noir, j’espère, c’est la qualité. Que ça soit Les Nubians en Hip-hop/Soul/Jazz, 1995, Deen, Sëar et Camélia, il y a une qualité d’écriture, c’est des gens qui savent écrire des morceaux. Il y en a qui rappent bien mais qui savent pas écrire de morceaux, ceux là ils ne réussiront peut être jamais. Ceux que j’ai cité, ils savent le faire. Et ils sont déterminés et disciplinés. Sans travail tu peux arriver à rien.

Logo blanc L'Or Noir

Vous connaissez les artistes qui sont présents ce soir, vous les avez déjà côtoyés précédemment ? 

Sëar : Ouais,on les connaît tous! J’ai fait un morceau avec Furax et Neka notamment. On est super contents, c’est pour ça qu’on est venus d’ailleurs. Pas que pour venir à Toulouse, mais aussi parce que c’est avec eux, c’est mortel !

Pand’or : Pour ma part je connaissais déjà Melan, on s’est rencontrés y’a deux ans. C’est un des premiers gars que j’ai connu en entrant dans le rap entre guillemets, en commençant à rapper et par les réseaux sociaux. Y’a des collaborations qui devraient sortir, de ce qu’on a fait ensemble.
Et sinon moi je kiffe l’affiche, et je suis une fan de Jeff Le Nerf donc ça me fait trop plaisir. 

Vous étiez déjà venus à Toulouse ?

Sëar: Non jamais.

Pand’or : J’étais déjà venu à Toulouse mais j’avais perdu 100 euros donc c’était un mauvais souvenir ! (rires) Donc j’espère que le public est chaud ! 

Vous connaissez pas le public toulousain du coup ?

Sëar : Non mais on m’a dit que c’est un bon public !

Est ce que vous avez un petit mot de la fin, et on vous laisse tranquille !

Pand’or : Mot…

Sëar : De la fin.

Merci beaucoup à vous, bon concert ce soir en espérant que ça va être bien bien chaud !

(et ce le fut)

 

Liens-Infos

– Big Punchlinerhttp://www.amazon.fr/Big-Punchliner/dp/B00AGIPNEY

– Dans ma boite (téléchargement gratuit): http://www.mediafire.com/?hd8srv5p2laps2t

– L’or Noir : http://lornoir.bigcartel.com/

– La Doxa : http://www.facebook.com/ladoxllectifs?fref=ts

2 réflexions sur “L’Or Noir (Sëar Lui-Même, Pand’or, Keenan) – Interview

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s